Le calfeutrement coupe-feu : une protection préventive de l’incendie

calfeutrement-coupe-feu

DEVENIR REDACTEUR

Vous souhaitez rédiger des articles sur l’une de nos thématiques ? N’hésitez pas à consulter nos conditions d’utilisation. 

En matière de protection incendie passive, le calfeutrement coupe-feu est une notion essentielle. Nous connaissons, tous, le principe de la protection incendie active qui regroupe les divers éléments permettant de prévenir les usagers d’un lieu. Alerte sonore, extincteurs, détecteurs de fumées, ces éléments jouent un rôle curatif afin que les usagers prennent conscience du départ du feu ou des fumées, puis que des actions automatiques ou humaines entrent en action.

La protection feu passive (PFP), elle joue un rôle préventif, l’objectif est de limiter la propagation des flammes ou des fumées. Il faut réussir à les contenir, à les compartimenter afin d’une part de laisser le temps nécessaire aux usagers de réagir, mais également afin de limiter les conséquences de cet incendie. Le calfeutrement coupe-feu est, de fait, une technique passive qui doit permettre de recréer le degré coupe-feu initial d’un élément intégré dans une structure. Pour ce faire, les entreprises spécialisées dans la protection incendie passive utilisent divers produits de calfeutrement qui doivent permettre de protéger un bâtiment en limitant la propagation des fumées et des flammes au moyen de matériaux résistant aux fortes températures pendant un temps donné.

Quelle est la technique de calfeutrement ?

Le calfeutrement coupe-feu entre dans la catégorie de la protection feu passive. Ici, l’objectif n’est pas de traiter la cause de l’incendie, mais bien d’en limiter les conséquences et de permettre, en quelque sorte, de gagner du temps. Ce temps gagné doit ainsi permettre aux usagers de quitter le bâtiment, mais aussi permettre aux services d’interventions le temps d’intervenir.

La construction d’un bâtiment nécessite l’utilisation de matériaux résistants aux flammes et aux fortes températures. Toutefois, le problème réside dans le fait que les diverses percées créées par les ouvertures ou les passages de câbles électriques et les divers réseaux vont fragiliser l’ensemble. L’objectif du calfeutrement coupe-feu est de recréer le degré coupe-feu de l’élément initial, c’est-à-dire avant sa modification ou fragilisation. Ainsi, il existe divers produits qui vont permettre de compartimenter, de reboucher le moindre interstice pouvant laisser s’échapper les fumées, les flammes ou autres gaz. Les produits utilisés pour recréer le degré coupe-feu des planchers ou des murs peuvent garantir une résistance au feu sur une durée qui s’étale de 1 heure à 4 heures.

Quels sont les produits de calfeutrement coupe-feu ?

Les entreprises spécialisées dans le calfeutrement coupe-feu, comme 2F Protection, utilisent des produits comme du mortier coupe-feu, de l’enduit mastic coupe-feu, des sacs coupe-feu ou encore des pâtes coupe-feu. L’objectif est de reboucher le moindre interstice créé par le passage de tuyauterie ou de câbles dans les planchers ou les murs. En effet, ces interstices compromettent le degré coupe-feu de l’élément structurel d’origine. Sans la technique de calfeutrement coupe-feu, les fumées ou les flammes pourraient passer de pièces en pièces, d’étages en étages par le biais de ces percées.

Prenons l’exemple du mortier coupe-feu, qui est testé coupe-feu pendant 2 heures et pare-flammes pendant 4 heures, mais également étanche à l’eau. Le mortier coupe-feu permet de recréer le degré coupe-feu d’un élément séparatif, comme un mur ou un plancher au niveau des passages de câbles ou des réseaux de fluides. Autre produit, les sacs coupe-feu qui ont l’avantage de pouvoir être déplacés et permettent d’obturer les traverses de câbles sur des voiles ou planchers en béton cellulaire ou maçonnerie. Ce produit recrée une action coupe-feu et une action pare-flammes jusqu’à 2 heures.

Catégories

Agence de communication bâtiment